Météo Nantes

dimanche 10 juillet 2016

Chroniques de la Bréhardière: Drôle de champignon !

   Juin, la saison des fraises dans mon jardin. Comme je n’ai pas un grand potager, je préfère cultiver des fraises plutôt que des carottes.  Après avoir enlevé le filet qui les protège des merles (ils arrivent quand même à en voler à travers les mailles), je commence la cueillette et je tombe sur une drôle de structure ajourée. C’est un champignon que je n’ai jamais vu dans la nature mais j’ai le souvenir de l’avoir remarqué dans un guide de champignons. Je cours chercher  l’appareil photo et regarder dans un de mes livres le nom de cette espèce si étrange. Je le retrouve facilement, c’est un Clathre rouge (Clathrus ruber).


   Il apparaît d’abord comme un gros œuf sphérique et quand il éclot, il en sort une masse rouge qui se déplie en forme de cage d’où son nom de Clathre grillagé ou lanterne dans le sud-ouest. Ses chaires molles laissent apparaître à l’intérieur des gouttes verdâtres à l’odeur fétide qui attirent les mouches. C’est une espèce peu commune qui se rencontre dans le midi, sur les bords de l’Atlantique et jusqu’en Angleterre. Le Clathre apparaît au début de l’été jusque tard en automne.
  Au Pays Basque, elle est considérée comme un signe de mauvais augure. Au Moyen Age, il semble qu’elle ait servi dans des recettes de sorcellerie.
  Bien sûr, cet étrange champignon n’est pas comestible.


Jean-Luc du Ceps