Météo Nantes

mardi 28 février 2017

Elanion blac (Elanus caeruleus)

Plus souvent appelé Elanion blanc, cet Accipitridé (famille qui regroupe quasiment tous les rapaces diurnes, sauf les faucons et le balbuzard pêcheur), excite la curiosité des ornithologues locaux, tant il est rare en Pays-de-Loire et son plumage magnifique : nuances de blanc, gris et noir, combiné à de superbes yeux rouges. Il est plus gros qu'un faucon crécerelle et moins imposant qu'un busard Saint-Martin, desquels il reprend certaines allures, comme le vol stationnaire ou planant près du sol.
C'est donc avec plaisir que je l'observe régulièrement du côté de Bourgneuf-en-Retz, à quelques kilomètres d'où je demeure à présent. Et c'est également avec plaisir que j'accueille les autres membres du groupe qui viennent l'admirer. Ce fut ainsi le cas le 24 février dernier, avec Jean-Luc et Hugo, après Jean-Christophe et Françoise quelques jours plus tôt.
Pas facile de trouver cet oiseau, tant son territoire de chasse est étendu : entre le "port du Collet" et les "Rivières aux Guérins", allant jusqu'à franchir la frontière vendéenne. Seule chance de le repérer : scruter l'horizon aux jumelles, en espérant voir sa silhouette au sommet d'un cyprès, perché sur un piquet, une ligne téléphonique, ou faisant la croix de Saint-André au dessus d'une prairie.
Mais notre patiente a toujours été récompensée. Cette fois-ci, nous l'avons même vu capturer une proie au sol et la consommer sur un poteau téléphonique, à portée de longue-vue,
J'y retournerai sans doute, histoire d'en profiter encore avant qu'il ne s'en aille vers d'autres contrées.
André