Météo Nantes

mercredi 11 mai 2016

Atlas des mammifères de Maine-et-Loire 2018

Comme déjà évoqué dans certains articles de ce blog, le Ceps-Loire-Divatte participe aux prospections dans le cadre du futur Atlas des mammifères de Maine-et-Loire 2018,
Jacques et moi-même en sommes les référents « genettes » et, à ce titre, définissons et prospectons (surtout Jacques) les endroits où ce vivéridé n'est pas connu, où dont la présence n'a pas été confirmée depuis 2008.
Toutes les données que nous récoltons (et pas seulement pour ce mammifère), sont transmises à la base de données Faune-Anjou, d'où elles sont extraites pour être exploitées par les coordinateurs du projet.
Nous n'allons pas faire un article sur chacune de nos sorties, mais elles ont permis de combler un certain nombre de carrés aux données anciennes ou inexistantes, concernant cette espèce.
Ainsi, le 25 avril dernier, nous avons décidé d'arpenter un coteau surplombant un petit cours d'eau, biotope particulièrement favorable à la genette, dans le secteur d'activités du Ceps-Loire-Divatte.
Ce sont souvent des terrains à forte déclivité et à la végétation difficilement pénétrable, avec des résultats qui peuvent être décourageants au regard de l'investissement physique. Mais heureusement, il nous arrive d'être récompensés, comme ce jour-là où nous avons, en fin de prospection, découvert un superbe crottier sur un tas de piquets.
Et c'est très motivant de savoir que ce magnifique animal qui, pour mémoire est intégralement protégé par la loi et s'attaque très rarement au gibier, vit toujours dans le coin, car il n'y avait pas été observé depuis 2007 : les deux derniers vus ont été pour l'un trouvé volontairement noyé dans une cage piège immergée dans un étang, et pour l'autre écrasé sur la route.
André